Costume urbain

Goodwill est une organisation à but non lucratif qui propose aux plus démunis des formations professionnalisantes. Tout ce que les participants réalisent est mis en vente dans leurs magasins afin de récolter des fonts mais également de valoriser le travail fourni. Pour cette association toutes les occasions sont bonnes pour mettre en avant le travail des personnes en formation, ainsi, à l’approche d’halloween, il est possible d’acheter des déguisements faits sur mesure. Afin d’assurer la promotion de ce service, l’agence Red a imaginé une opération d’ambient marketing transformant n’importe quel support urbain en un costume potentiel.

Lire la suite

Les arbres militants

L’association Oro Verde milite pour la défense des arbres. Son concept, inciter à l’achat d’Or Vert permettant de sauvegarder les arbres des zones de déforestation massive. Le problème est qu’en Allemagne, l’association ne dispose que de très peu de bénévoles. Elle a donc eu l’idée d’employer une main d’oeuvre naturelle mais surprenante : les arbres eux-mêmes. De nombreux panneaux incitant au don ont donc été disposés sur des arbres demandant de l’aide pour leur famille.

Lire la suite

Street art recyclé

La ville de Lisbonne possède une des plus grandes « collection » de street art au monde, mais ses habitants n’ont pas conscience de ce trésor et ne portent que très peu d’attention à cet art. Pour améliorer sa perception, l’agence Torke a eu l’idée de réaliser un concours de création parmi les street artistes avec pour incentive la possibilité d’habiller légalement des supports urbains. Ainsi, pas moins de 400 conteneurs de recyclage et 10 camions poubelles qui ont été décorés. Une très belle opération qui met en avant cet art, et modernise l’image de la municipalité.

Lire la suite

Des fantômes à Porto

Pour promouvoir la 32ème édition du Fantasporto – Festival du Film Fantastique de Porto – l’agence DraftFCB a imaginé une opération de guerilla marketing très maligne. La pertinence de l’idée réside dans l’utilisation d’un point de contact très spécifique au paysage urbain portugais : les cordes à linge. Pour un budget proche de zéro, l’agence a disposé des draps rappelant l’apparence d’un fantôme et les a associé à un message évocateur : « La terreur envahit la ville ».

Lire la suite

1 / 2212345