Cuillère tordue pour message clair

Assurer la promotion d’une fédération d’ostéopathes n’est, d’apparence, pas chose aisée. L’agence suisse Plurial s’est prêtée à cet exercice périlleux pour la Fédération Suisse des Ostéopathes avec pour double objectif : faire connaître ce regroupement professionnel, mais également informer de la sortie d’une application iPhone dédiée à la profession.
L’agence a alors l’idée d’illustrer métaphoriquement le travail des ostéopathes en tordant 40 000 cuillères et en les distribuant en CHR (Cafés, Hôtels, Restaurants). Ces cuillères tordues sont bien entendu associées à un petit prospectus présentant le métier d’ostéopathe, et l’application dédiée.
Une idée créative imagée, diffusée via un point de contact surprenant de prime abord, mais intelligent si l’on y pense. Toute personne qui prend du sucre avec son café est forcément confrontée au message.

Lire la suite

Café frais au McDo

Depuis quelques années, McDonald’s utilise son café comme produit d’appel. Cette idée sert deux objectifs, le premier purement commercial : drainer du trafic dans les restaurants en espérant que les visiteurs se laissent tenter par un sandwich ou une salade. Et le second plus marketing : transcender la banale image de fast-food et transformer un endroit utilitaire en un lieu de vie.
La dernière campagne réalisée par McDonald en Angleterre répond à ce deuxième objectif. En effet, il est ici propos de qualité de café, malgré tous ses efforts, la chaîne de restauration rapide souffre encore – et particulièrement en Angleterre – de l’image péjorative qu’a le grand public de ses produits.
L’idée, mise en scène par JCDecaux Innovate UK, capitalise sur la « fraîcheur » du café issu de graines fraichement moulues. Les habitants de Londres ont ainsi pu découvrir des abribus entièrement remplis de graines de café.
Un concept déjà mis en place par cette même marque au Canada, mais qui reste surprenant pour les récepteurs.
McDonald’s a déjà mis à l’honneur son café en Nouvelle-Zélande et au Canada, il s’agissait à l’époque de communiquer sur la gratuité.

Lire la suite

Teasing pour MSF

L’antenne canadienne de Médecins Sans Frontières a choisi le teasing en affichage afin de promouvoir son nouveau site internet msfwarehouse.ca permettrant aux canadiens d’acheter des articles pour aider les travailleurs humanitaires à accomplir leurs tâches quotidiennes. D’énormes caisses en bois ont ainsi été placées sur le toit de plusieurs abri bus afin de reproduire les vraies caisses servant à transporter l’équipement médical utilisé par Médecins Sans Frontières.
En premier lieu, les caisses étaient siglées d’un point d’interrogation et un message interrogeait : « What’s up with the crate? » (« C’est quoi cette caisse? »). La semaine suivante, on pouvait y lire des noms de pays (Haïti, Pakistan, Congo). La 3e semaine, les caisses étaient couvertes de logos « Médecins Sans Frontières », tandis que les affiches dévoilaient des images de médecins à l’œuvre sur le terrain.
Ma très faible estime des opérations de teasing se confirme encore une fois : il s’agit ici d’une très belle réalisation, certainement très impactante, mais que dire de la déperdition ? Les gens ayant croisé la route de ces abri bus les deux premières semaines ont été confrontés à un message sans marque et n’en retirent aucune attribution.

Lire la suite

Adidas et la NBA s’affichent

Pour bien rappeler aux anglais que la marque Adidas n’est pas qu’une banale marque sponsorisant le football, et l’athlétisme, l’agence JackAgency – en partenariat avec JCdecaux – a imaginé des affichages peu communs.
D’apparence il s’agit d’un simple visuel, mais si on y regarde de plus près, il s’avère que ces maillots sont bel et bien réels. Une idée assez simpliste, basée sur la mise en scène du produit, mais toujours surprenante pour les passants et surtout évocateur du positionnement plus street emprunté par Adidas – en particulier via Adidas Classics.
De prestigieuses équipes de la NBA ont pour équipementier Adidas, la marque capitalise donc logiquement sur cette forte présence.

Lire la suite

Voiture accidentée

La vitesse au volant est l’une des principales causes d’accident dans l’État australien de Victoria. Partant du constat qu’un ralentissement – aussi minime soit-il – peut significativement réduire le nombre de morts, l’agence Jay Grey Melbourne a décidé de choquer les habitants de cet État en y faisant circuler une voiture accidentée. Cette apparence est en réalité trompeuse, puisqu’il s’agit simplement d’un habillage total réalisé grâce à des stickers, pour le compte de la TAC (Transport Accident Commission).
Une campagne assez ponctuelle mais très juste dans son ton : tout le monde ralentit après avoir croisé un accident.

Lire la suite

1 / 3123