Ambush pour Twilight

Pour promouvoir la saga littéraire Twilight durant le lancement du nouvel opus en salles obscures, l’agence australienne US Sydney a imaginé une campagne se jouant des affiches traditionnelles. Dans la pure « tradition » ambush marketing, tous les supports publicitaires présentant un humain ont été mordus à l’aide de stickers, permettant ainsi une promotion des livres de Stephanie Meyer à moindre coût et pouvant être relayés par une communauté de « mordus » prêts à tout pour s’approprier les canines de Robert Pattinson.
Bien entendu les stickers représentant la morsure sont brandés et permettent de rappeler à ceux qui l’auraient oublié que le film est tiré d’un tétralogie littéraire grâce à l’accroche « Get Bitten ».

ambush marketing twilight street outdoor guerilla alternatif alternative vampires morsure stephanie meyer 1
ambush marketing twilight street outdoor guerilla alternatif alternative vampires morsure stephanie meyer 2
ambush marketing twilight street outdoor guerilla alternatif alternative vampires morsure stephanie meyer 3

source : BestAds

Mini Halloween

Pour fêter Halloween comme il se doit, Mini a fait appel à son agence canadienne Taxi 2. Les créatif ont imaginé pour le compte de la marque allemande une opération à mi-chemin entre la guerilla marketing et l’ambush marketing. L’idée est de déguiser les voitures des constructeurs concurrents en Mini. Le message simple mais efficace : « Même votre voiture peut se déguiser en quelque chose d’excitant ».
Une très belle idée, mais qui s’apparente plus à un coup de pub qu’à une réelle opération de communication.

Lire la suite

Bird-vertising

Durant la Ryder Cup 2010, le site de paris en ligne Betfair a frappé un grand coup en signant une opération d’ambush marketing pour le moins intelligente et opportuniste.
Cette compétition de golf oppose tous les deux ans les 12 meilleurs golfeurs européens au 12 meilleurs américains. En 2010 cette rencontre s’est déroulée au Celtic Manor en Écosse.
Pour montrer son soutient à l’équipe européenne, Betfair a pensé un support de communication totalement inédit : des oiseaux. Pour ce faire ils ont fait appel à des fauconniers d’expérience. Plus qu’un simple coup de pub, la marque propose deux jeux de mots typiquement adaptés aux golfeurs. « Watch the birdie » veut dire littéralement « regarde le petit oiseau », mais est également un résultat au golf : le birdie est un coup en dessous du par. Pour ce qui est du second message « Get in the Hole », il signifie « mets la dans le trou », mais le message est porté par un aigle, eagle en anglais qui signifie trou joué deux coups sous le par.

Lire la suite

Greenpeace part en guerre avec un #

L’information a énormément circulé sur le web depuis un mois : Greenpeace a déclaré la guerre à Nestlé et particulièrement à sa marque fille KitKat.
Je ne vais pas retracer ce combat puisque de nombreux bloggeurs l’ont déjà très bien fait, si vous désirez en savoir plus je vous conseille donc de lire l’article d’OWNI.
Ce qui m’amène à parler de cette lutte c’est une opération que j’ai découvert grâce à un tweet de Cyroul et de Sylvain Paley relayant une information émise par le Twitter officiel de Greenpeace. L’idée géniale qu’a eu Greenpeace est de transmettre en direct les tweets comportant le hashtag #nestle sur un écran géant devant le siège de la firme. L’ONG incite – au travers de ce live tweet – toutes la twittosphère à donner son opinion à la marque Nestlé. Une excellente idée, très impactante et engendrant dors et déjà de nombreuses retombées sur la toile, qui met Nestlé face à son incapacité de gestion du bruit généré sur Internet.
Pour découvrir tous les tweets relayés sur l’écran géant, il suffit de faire un tour sur la page web dédié à l’opération : GreenAction Twitterwall.

Guerillaz

Afin de promouvoir la sortie du nouvel opus du groupe Gorillaz, EMI Belgique, assisté de l’agence Rapid ont imaginé une opération mêlant street art/marketing et participatif.
De nombreux posters des personnages du collectif monté par Damon Albarn – également chanteur du groupe Blur – furent disposés dans les rue de diverses villes belges. Les fans du groupe sont invités à débusquer une de ces oeuvres, puis à se prendre en photo à côté. Parmi toutes les photographies partagées sur le site du groupe, certains gagneront une place pour un des concerts de leur nouvel album Plastic Beach (que je recommande).

Une très belle idée qui me permet de parler de l’opération d’ambush marketing réalisée par Gorillaz à Paris la semaine dernière. Murdoc, alter-ego de Damon Albarn, fût mis en scène à la façon de Nicolas Sarkozy, sur une fausse affiche électorale. Un affichage sauvage excellent mais risqué puisque le groupe risque 450 euros d’amende pour chaque affiche déposée.

source : TheDenverEgotist + Slate

1 / 3123