Aimant à pièces

Chaque année, 900 000 phoques sont tués pour leur fourrure. Afin de faire prendre conscience au grand public de ces chasses brutales tout en récoltant des fonds, l’association allemande Noah et son agence Jung von Matt ont imaginé une installation très rusée. Ils ont disposé dans le centre de Hambourg un affichage reprenant les codes des attractions de fêtes foraines et montrant un chasseur prêt à tuer un phoque. Un message invite les passants à jeter leurs pièces sur le chasseur pour le faire disparaître. Grâce à des aimants les pièces s’accrochent symboliquement sur l’homme, laissant libre l’animal.
Une excellente idée qui n’est pas sans rappeler l’utilisation faite des aimants par WWF au Brésil.



source : AOTW + NOAH

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.