Affichage régressif

Quand il s’agit de promotion hebdomadaire, les affichages sont bien souvent dénués de toute créativité. Le prix apparaît en aussi gros que le logo de la marque, et un message racoleur de type « l’offre du siècle » brise la lecture du visuel qui – en général – est un vulgaire packshot.
Lorsque l’enseigne d’électroménager Bond + Bond consulte son agence néo-zélandaise DraftFCB, sa demande est assez banale. Le détaillant est désireux de mettre en avant son offre du moment en affichage.
Pour éviter de tomber dans le piège du simple affichage anti-créatif, l’agence a imaginé un billboard capable de changer d’apparence en un rien de temps, et ce grâce à l’utilisation de lettres colorées en plastiques. En plus de parfaitement répondre au brief de son client, l’agence joue très bien sur la tendance du régressif.

source : BestAds

3 commentaires

  1. Le pire, c’est que je suis sûr que les passants ne s’aperçoivent même pas que c’est une publicité tant c’est décalé et qu’il n’y a pas de hiérarchie au niveau visuel si ce n’est la lecture de haut en bas et de gauche à droite.
    Donc oui c’est créatif et j’adore le côté décalé mais les offres des produits en elles-mêmes passent sans doute inaperçues. Malheureusement les personnes sont trop habituées aux affichages décrits dans ton début d’article 😉

  2. Pierre Ayroles 16 Juil 2010 à 10:22

    @Koboy, je suis d’accord avec tes arguments, mais pour moi on peut leur faire dire l’inverse.
    En effet, les gens sont tellement habitués aux affichages ridicules, qu’ils ne les voient même plus. La réaction de protection type : « je vois un affichage pourri, je sais qu’il est là, mais je ne le regarde pas ».
    Après, effectivement, je ne suis pas certain que la mémorisation de ce type d’affiche soit meilleur, mais elles ont l’avantage de ne pas polluer visuellement.

  3. Dommage qu’il n’y ait pas une partie interactive. Quand on voit de genre de magnets, on peut difficilement se retenir de les bouger dans tous les sens.
    Soit on aurait pu avoir un côté « participatif » et un côté « promo », avec une interaction via mobile.
    Soit on aurait pu avoir un billboard 100% participatif avec les promotions envoyées les mobiles des participants chaque semaine. Mais on touche moins de monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.