Puits sans fond

Afin de sensibiliser l’occident aux problèmes liés à l’eau en général L’ONU organise tous les 22 mars la Journée Mondiale de l’Eau. Bien entendu de nombreuses associations saisissent cette opportunité pour informer le grand public de leur combat. Ce fût le cas en France où Solidarités International a installé un mur d’eau sensibilisateur.
Aux Pays-Bas, c’est l’agence Natwerk, pour le compte de l’association Wereld Waternet qui a proposé une opération de sensibilisation. L’idée de l’agence est de mettre en avant des témoignages d’habitants de pays souffrant du manque d’eau, pour les rendre attractifs et inciter le grand public à se pencher sur le sujet, ces testimoniaux sont diffusés depuis le fond d’un puits disposé dans des lieux très fréquentés d’Amsterdam.
C’est un téléviseur LCD qui diffuse les messages et des peintures en trompe l’oeil simule la profondeur du puits.



source : Natwerk + Mail agence

Eau non potable

L’eau insalubre est la première cause de mortalité au monde. Chaque année, sa consommation engendre des maladies mortelles pour près de 8 millions d’hommes dont presque 1,8 millions d’enfants. C’est dans ce contexte que l’association d’aide humanitaire Solidarités International, assistée de l’agence BDDP Unlimited, signe un événement inédit autour d’un mur d’eau.
Cette installation éphémère délivre des messages destinés à provoquer la prise de conscience des passants sur l’enjeu de l’eau dans le monde, à l’approche de la Journée Mondiale de l’Eau, lundi 22 mars 2010.
Une idée aussi marquante qu’innovante puisqu’il s’agit de la première utilisation d’un mur d’eau de ce type dans la cadre d’une action de communication.

source : BDDP + EveryWare + Shula

Ambient Vitaminé

Bien souvent les opérations d’ambient marketing se transforment en wait marketing puisqu’elles poussent le message de la marque à des consommateurs réceptifs de part leur posture d’attente.
C’est le cas de cette opération signée par l’agence Brokaw pour Vitamin Water. Le média d’ambiance utilisé ici n’est autre qu’un arrêt de bus, lieu typiquement associé à l’attente et qui s’adapte donc parfaitement à une opération de wait marketing.
La marque profite de la présence des JO à Vancouver pour communiquer en s’associant au snowboarder canadien Michael Lambert, le message est clair et colle à l’image de la marque : « N’essayer pas de challenger Michael Lambert, vous perdriez, même dans votre imagination ».
Un très beau dispositif qui retient certainement l’attention des passants autant que des usagers, il est quand même regrettable d’être invité à se comparer à un snowboarder et d’avoir pour seule arme une paire de ski…

source : Publigeekaire + BrandFreak

Bête comme de l'herbe

Denver Water a pour objectif la sensibilisation des citoyens à l’économie d’eau.
Les communications s’adressant aux citoyens sont rarement enthousiasmantes, ce qui est loin d’être le cas ici.
Le traitement de l’information a engendré une piste créative simplement excellente : l’herbe est stupide.
L’idée est donc de prouver que le gazon n’est pas vivant ni intelligent, presque méchant pour pousser les habitants de Denver à cesser de gaspiller de l’eau en l’arrosant.

Brain_3
DW-GrassISDumb-IQ
DW-Evolution-Grass
DW-TalkBubbles

via

Une bouteille à la mer

Pour sensibiliser la population New-yorkaise face au réchauffement planétaire l’association SS Cop 15 met en scène le parallèle entre réchauffement et montée des eaux.
L’objectif principal est la sensibilisation mais l’association désire aussi pousser le président Obama à ratifier les accords du sommet des Nations Unies de Copenhague.
L’idée est simple : s’afficher dans le métro avec des gilets de sauvetage.
Résultat, une retombée dans le quotidien gratuit Metro.

ipp
ippp
ipppp

via

1 / 212