4 commentaires

  1. Deux réflexions :
    – De la pub pour des crayons alors que c’est fait à la bombe : mouais.
    – Après on va encore dire que la pub salit tout. Pour le coup, je pense que les graphs sont une forme d’Art, et je trouve donc le procédé un peu abusé. Ils ont une gamme de pinceaux pour faire la même chose sur Mona Lisa ?

  2. Pierre Ayroles 29 Août 2009 à 14:33

    Le fait que ça soit de la bombe et que Faber-Castel vende des crayons ne me choque pas dans le sens où ils communiquent plus sur la couleur que sur la composition du crayon.

    En revanche je suis assez d’accord avec toi pour ce qui est de l’utilisation des graffitis, la comparaison avec la Joconde est génial 🙂
    Mais finalement, les graphs utilisent un support qu’est la rue sans autorisation, de même que Faber-Castel le fait dans cette opération de guérilla. Je ne suis pas à 100% persuadé par ce que je dis, mais peut-on comparer ce type de communication à de l’art et donc l’accepter dans ces conditions ?

  3. Joliment dit, c vrai. Actuellement on nous bassine les oreilles avec le problème du graf, art urbain pour certain gribouillage pour d’autre, mais quand est il de la pollution visuelle que sont les pub?? Il y a beaucoup plus de paneaux et d’affiches publicitaire que de graf dans les villes et on veux nous faire croire que l’un est nuisible tandis que l’autre est nécessaire je suis désolé mais perso je trouve que l’un est une forme d’art faisant parti de la culture urbaine rt l’autre est une forme de lobotomie passive.. La preuve? Si Juva bien… C’est juvamine! Combien on fini ce slogan sans avoir besoin de terminer de le lire?? Pour le coup lequel des deux devient réellement nuisible?? Je préfère que mes enfant cite des noms d’artistes graffeur plutôt que des slogans publicitaire. De plus les autorités sont complètement hypocrite en angleterre certains artistes voit leur œuvres murale protégées tandis que les autres se font arretter. Alors faudrait savoir le graf est de l’art ou n’en est pas mais faut que ce soit pareil pour tout le monde. D’ailleurs a ce sujet si les artistes qui on fait ces fresques risquent le tribunal sous quel prétexte le publicitaire lui ne risquerait rien d’autant que sont nom et adresse sont sur la peinture ou affiche l’un comme l’autre illégales, ces interrogations me viennent a l’esprit dans l’hypothèse ou l’on vivrait dans un pays ou la justice est juste et ou liberté égalité et fraternité ne serait pas un slogan de publicité mensongère. Le graff c’est beau, la pub c’est moche et ça bouffe tout sur sa route! Allé bojou. BoRu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.