On pique une tête ?

Le traitement de l’information par la conséquence est une démarche plutôt habituelle de la part des associations.
Ceci dit, même s’il est assez anxiogène, ce fonctionnement a l’avantage d’être intrigant.
La meilleure des preuves est cette action mêlant ambient et street marketing réalisée en Equateur par l’agence Teran E Morillo pour le compte de la Fundacion Natura.
Le concept ici est d’utiliser des objets associés à l’eau (échelles de piscines, chaises de maître nageur…) et de les placer dans des lieux non maritimes.
Le message est naturellement : l’eau est entrain d’apprivoiser de nouveaux territoires, arrêtons le réchauffement planétaire.
L’idée de la campagne est également relayée sur le site internet de la fondation.

screen-capture-2
screen-capture-3
screen-capture-4
screen-capture

via

Un commentaire

  1. Sympa l’idée! Campagne qui sort du commun. 🙂 J’aime bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.