Scrapmobile pour Demers

Demers, vendeur de bicyclettes et de skis de fond canadien, est désireux de mettre en avant l’extrême qualité de ses produits. La démonstration de cette qualité passe par une politique de prémiumisation : mes produits coûtent cher donc ils sont d’excellente qualité.
L’agence Cossette a ainsi imaginé une opération d’ambient marketing mobile construite autour d’une scrapmobile.
Cette voiture en très mauvais état – et c’est un euphémisme – transporte un vélo de la marque, et pousse un message simple mais accrocheur : « J’ai tout mis sur mon vélo ».
Afin d’assurer la visibilité du distributeur, l’automobile sillonnera les routes canadiennes au fil des compétitions cyclistes.

source : Infopresse

10 commentaires

  1. Un peu l’anti J-P Tunning

  2. Pierre Ayroles 25 Juin 2010 à 15:13

    On passe du beauf de la voiture au beauf du vélo. Un monde dans lequel la poignet de frein chromée remplace l’aileron est-il un monde meilleur ? 😀

  3. Par contre, l’expression « tout mettre sur mon vélo » doit avoir un sens particulier au Canada car perso je ne comprends pas vraiment le message.

  4. Pierre Ayroles 28 Juin 2010 à 15:27

    Si tu remplaces le « mis » pas un « investis » c’est quand même compréhensible non ?

  5. Ah oui là forcément. Eh bien non, ce n’était pas clair pour moi.

  6. Pierre Ayroles 28 Juin 2010 à 15:41

    La phrase peut être obscure sans visuel, mais quand tu vois le poubelle sur laquelle est accroché le vélo – qui en plus semble de bonne facture – je trouve ça assez compréhensible.

    Peut être que j’ai un petit bûcheron québécois enfouis qui me permet de comprendre leur « langue ».

  7. Non mais vas-y je t’en prie, tu peux dire que je suis limité, pas la peine de chercher une quelconque raison bûcheronesque 😉

  8. Pierre Ayroles 28 Juin 2010 à 16:29

    Ben j’essayait d’y mettre les formes… 😀

  9. J’avoue moi aussi avoir eu du mal a saisir
    « J’ai tout mis dans mon vélo » aurrait peut-être été plus « saisissant » ?

  10. Pierre Ayroles 29 Juin 2010 à 8:57

    Je m’étais fait la même remarque mais je trouvait la connotation sexuelle beaucoup trop malsaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.