Le serpent se mord la queue

Dans la création publicitaire les idées se recyclent – ça n’est pas Joe La Pompe qui dira le contraire – mais certaines ressemblances sont plus choquantes que les autres. L’actualité de la communication alternative me permet de mettre un coup de projecteur sur cette pratique pour le moins déroutante.
Le film Choc des Titans, réalisé par le français Louis Leterrier, fait sa promotion en habillant intégralement quelques bus des principales villes de France. Cet habillage repose sur la spécificité de Méduse – l’un des personnages clefs du film – à savoir sa chevelure composée de serpents. Les reptiles semblent, grâce à un trompe l’oeil, étreindre le bus. Jusque là l’idée semble excellente et la réalisation est plutôt bonne.
C’était sans compter sur la créativité de l’agence danoise Bates & Werksette qui avait réalisé il y a bientôt un an une campagne similaire afin de promouvoir le zoo de Copenhague. Campagne qui de surcroît est un petit peu mieux réalisée.
Alors, est-ce que les créatifs qui ont réalisé cet habillage pour le Choc des Titans ne sont que de vulgaires pilleurs de tombes ?


source : MarketingAlternatif

14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.