2 commentaires

  1. C’est dommage que la réalité soit beaucoup plus triste : que ça finisse dans la bouche des tortues de mers qui finissent par s’étouffer avec.
    Bref… Lâche ton ballon sale petit morveux, ça ira dans les étoiles… et pendant ce temps, la terre se meurt.

  2. Pierre Ayroles 25 Oct 2009 à 15:04

    Ta remarque est aussi atroce que réaliste. Pour ma part je me contente de constater de la poésie de cette publicité et me force à ne pas penser à ce que je ne peux que très difficilement résoudre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.