Des yeux dans le dos

Amnesty International utilise en avant première un système de reconnaissance oculaire.
Sur cet affichage digital, la vidéo de l’homme battant sa femme ne se lance que lorsque les badauds ont le dos tourné.
Si la caméra détecte un regard, le couple redevient prétendument heureux.
Cette opération stigmatise les apparences bien souvent trompeuses.

screen-capture-4

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.