Tel Guillaume

La Slovak Archery Club, désireuse de communiquer sur ses leçons de tir à l’arc, a fait appel à l’agence Jandl. Le principal problème n’est pas dans ce cas le manque de notoriété de l’école mais bel et bien son budget publicitaire très limité.
Les créatifs de l’agence ont donc imaginé un dispositif simple et peu couteux basé sur un inconscient collectif : lorsque l’on voit une pomme posée sur la tête de quelqu’un on pense à Guillaume Tell et donc par extension au tir à l’arc.
De nombreuses pommes stickées aux couleurs du club ont donc été disposées sur la tête de toutes les statues de Bratislava. Une très belle idée qui a engendré un nombre d’inscription record pour l’école, et qui prouve encore une fois que le manque de moyens stimule la créativité, principalement lorsqu’il s’agit de guerilla marketing.



source : BestAds

6 commentaires

  1. Guillaume Tell n’était pas archer et n’avait, par conséquent, pas d’arc; mais bien une arbalète.

  2. Pierre Ayroles 06 Juin 2011 à 9:33

    @Clément, tout à fait, mais l’assimilation entre sa personne et le tir à l’arc en général reste indéniable. Quand on pense Guillaume Tell, on pense « arme de jet », et le tir à l’arc fait partie de cette catégorie.
    Ceci dit ta remarque reste entièrement justifiée, d’autant plus qu’après vérification, il semble que ce club ne propose aucun « atelier » arbalète.

  3. Pfff génial ! Encore une fois c’est extrêmement simple mais efficace ! J’aime beaucoup ce type de campagne

  4. Pierre Ayroles 06 Juin 2011 à 12:28

    @Centelm, encore une fois, le manque de moyens financiers pousse à la créativité !
    Si tu aimes ce genre d’opération, je t’invite à jeter à oeil à la catégorie « Guerilla » du blog, quelques autres exemples peuvent te plaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Hormis "Site Web", tous les champs sont obligatoires.